Bienvenue chez Nouvini

Goa : entre festivité, détente et découverte

17 déc Goa : entre festivité, détente et découverte

À Goa de janvier à mars, la saison bat son plein ! Le plus petit Etat indien situé au sud-ouest de l’Inde possède une atmosphère qui ne ressemble à aucune autre dans le pays. Lors de votre voyage, vous arriverez probablement de Mumbai (Bombay), la capitale économique, et vous serez surpris de découvrir l’intense vie touristique qui règne à Goa, tant pour les indiens que les étrangers.

Un séjour festif à la goannaise : de Baga à Calangute

Voyage Inde Sud : Plage Goa Palolem

Au Nord de l’Etat se trouvent les plages les plus animées de la côte : Baga, Anjuna et Calangute. Si votre objectif est de vous divertir à Goa, c’est ici qu’il faut poser vos valises. Ces plages sont les préférés des indiens qui y viennent pour faire la fête durant la pleine saison. Bars, restaurants, boutiques, boîtes de nuits et activités nautiques, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

En dehors des « party » organisées sur les plages, ces trois étonnantes villes possèdent de nombreux spots de fête. À Calangute, la discothèque de plein air Club Cabana accueille locaux et vacanciers dans un cadre fabuleux. À Anjuna, le Curlies est bar-restaurant de bord de plage qui se transforme en gigantesque dancefloor à la nuit tombée.

Farniente et cocotiers : détente à Agonda et Palolem

Petite station balnéaire familiale, Agonda ne manque vraiment pas de charme. Grande et jolie plage bordée de pins et d’une eau turquoise, elle reste pour le moment encore peu fréquentée et vous offre un agréable coin de tranquillité.

Palolem est une adorable étendue de sable fin, formant un croissant de lune bordé de palmiers. Elle est idéale notamment pour la plongée et les sorties en bateau d’où vous pourrez admirer les dauphins et les différentes îles au large.

Culture et spiritualité : les insolites de Goa

Voyage Goa Inde Sud : Plage Arambol

Vous ne le saviez peut-être pas mais 30% de la population goannaise est catholique ; un héritage de l’ère coloniale portugaise de plus de quatre siècles. L’état possède donc de nombreuses petites églises d’un blanc immaculé qui parsèment les forêts de cocotiers et apportent à l’état son lot de culture. À Old Goa vous  pourrez visiter certaines églises, comme la Basilique de Bom Jesu classée au patrimoine de l’Humanité.

Au nord de l’Etat, le village d’Arambol est encore épargné par le tourisme de masse. Paradis des hippies et des adeptes de la spiritualité à Goa, ce village vous réserve une longue et belle plage bordée de restaurants. Les voyageurs du monde entier s’y rendent notamment pour suivre des cours de Yoga. Très répandus sur le reste de la côte goannaise, les cours d’Arambol sont réputés pour leur authenticité.

À ne pas louper non plus : le lac d’eau douce Vagkolam, issu des sources chaudes naturelles de la jungle de Goa. Ce petit coin isolé vous garantit une véritable déconnexion.

Anecdote : c’est bien connu, en Inde les vaches parcourent librement les rues. Et bien Goa ne déroge pas à la règle et il n’est pas rare de croiser une voire plusieurs vaches sur les plages. Le charme indien opère même à Goa.

Avec sa végétation vert intense, ses eaux cristallines et son sable fin, Goa est un passage presque obligatoire lorsque vous vous rendrez dans le Sud de l’Inde. Propice à la fête et au farniente, ce petit territoire vous ferait (presque) oublier que vous êtes en Inde.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.